Infos pratiques‎ > ‎

Historique

L'école de filles Saint Gabriel de Martigné Briand fut fondée en 1713 par Mademoiselle Marie Morna. Celle-ci, qui donnait tous ses biens à l'hospice qu'elle venait de fonder avec Mademoiselle Gréault, mit comme condition à son legs qu'on entretiendrait une maîtresse pour les filles de la paroisse à qui on enseignerait à lire, à écrire et à prier Dieu.
Cette école fut approuvée par lettres patentes du Roi Louis XIV en 1713.

En 1840, Mademoiselle Catherine Leteuille, dernière survivante de l'association de Mademoiselle Morna, l'agrégea (l'associa) à la Communauté des Filles de la Sagesse. Cette école reçut bientôt toutes les petites filles de la commune. Les parents des enfants aisés donnaient une rétribution et cela jusqu'en 1881 où la gratuité fut établie, le gouvernement accordant une indemnité.

En 1877, une école maternelle, l'asile fut bâti, locaux vastes fort bien compris où les tout petits étaient parfaitement installés.

En 1886, l'école devint communale avec les mêmes religieuses et dans les mêmes locaux : 2 salles. Une seule religieuse était rémunérée: 800 Frs par an.
L'adjointe était rétribuée par l'hospice.

En 1901, Sœur Madeleine mourrait jeune, c'était l'époque où la libre pensée interdisait l'enseignement du catéchisme sous prétexte de neutralité; Les religieuses sont chassées et remplacées par des maîtresses laïques. Les familles restent attachées aux religieuses. Les sœurs acceptent l'hospitalité dans différentes maisons du bourg. Après les vacances de Pâques, une maison de Mr Ambroise Métayes aménagée sommairement fut mise à la disposition des sœurs qui purent installer les 2 premières classes pour le reste de l'année. Une garderie dans deux autres maisons reçut les petits alors que le bel asile restait fermé et inoccupé.
La construction de l'école libre actuelle fut presque un tour de force. Sous la vive impulsion de Monsieur le Curé Marais qui sut rallier les bonnes volontés, on s'organise. Mr et Mme d'Anthenaise offrent le terrain. Les charrois de pierre; sable, chaux, sont faits rapidement par de nombreux hommes dévoués tandis que les ouvriers bâtissent les classes. L'école s'y ouvrit au mois d'Octobre suivant et les religieuses de la Sagesse y enseignèrent jusqu'en 1906.

En 1906, les sœurs refusent de se séculariser( de se laïciser) et abandonnent l'enseignement. Une de leurs anciennes élèves prend la direction de l'école.

En 1913, les religieuses de la Salle de Vihiers acceptent de se charger de l'école. Mademoiselle Challiés, Sœur Joseph du Bon Pasteur fut la première à revenir enseigner.

En 1950, une quatrième classe fut construite. La maison d'habitation dut être construite en 1912. Elle appartient comme les classes à la Paroisse. C'est le comité scolaire qui a la charge des bâtiments et s'occupe des réparations et transformations.

En 1983, les deux écoles (école de garçons et école de filles) fusionnent en une seule : École privée mixte Saint Gabriel.

En 1992, changement de direction. Les religieuses, Filles de la Charité du Sacré-Cœur de Jésus de la salle de Vihiers laissent la direction de l'école à un directeur. Celui-ci occupe deux pièces de la maison d'habitation.

En 2004, changement de direction. Le directeur prend une retraite bien méritée. Les pièces de la maison d'habitation deviennent des salles de réunion.

En 2012, Mme Sandrine Muntané prend la responsabilité de diriger l'école Saint Gabriel.

Comments